Ventilation double flux

Cette solution vous garantie un air sain, un confort permanent dans votre logement et des économies d'énergie : renouvellement d'air, préchauffage de l'air neuf, élimination des sensations de courants d’air, isolation des nuisances extérieures (bruit...).

Contacter un installateur

Comment ça marche

La ventilation double flux, comme la ventilation simple flux, assure le renouvellement d’air dans votre logement par l’insufflation d’air neuf dans les pièces de vie (chambres, salon…) et par l’extraction de l’air vicié dans les pièces humides (sanitaires, cuisine…). Elle maintient ainsi un air sain à l’intérieur de votre habitat en aspirant et rejetant les polluants à l'extérieur (acariens, pollens, cendres de tabac, bactéries…).
Elle permet également de récupérer la chaleur de l’air extrait ! La présence d’un échangeur dans le système de ventilation permet de récupérer les calories de l’air extrait et de les utiliser pour « chauffer » l’air entrant avant qu’il n’arrive dans votre logement.
Certains modèles sont également équipés d'un by-pass , qui permet de rafraîchir l'air gratuitetment dans votre logement l'été en insufflant l'air frais nocturne.

La VMC double-flux peut-être :

  • Autoréglable : assure un débit d’air constant et adapté à la taille de votre logement.
  • Hygroréglable : système intelligent qui augmente ou réduit la ventilation dans votre logement en fonction de votre présence et de votre activité (cuisine, salle de bain, présence WC).

Les composants du système

  • 1 Grille extérieur

    Prise d'air neuf, positionnement mural.

  • 2 Conduits

    Les conduits (gaines) relient les bouches d'extraction et les bouches d'insufflation au groupe de ventilation double flux. Les diamètres les plus fréquemment utilisés sont : 80, 125 ou 150 mm et doivent être les mêmes que celles des bouches et des raccordements. Pour éviter les pertes de charges, il faut limiter la longueur des gaines et le nombre de coudes. 3 types de réseaux peuvent être utilisés : gaine rigide (Minigaine), gaine souple (Algaine) et gaine semi rigide (Optiflex). Il est nécessaire de calorifuger le réseau (ou d’utiliser de la gaine isolée) hors du volume chauffé.

  • 3 Caisson de répartition

    Permet de distribuer de façon homogène l'air insufflé dans le logement. Il en existe 3 modèles : le caisson répartiteur plat (3 ou 6 piquages minigaine en ABS) pour une intégration en faux-plafond en volume chauffé, le caisson répartiteur isolé en PPE (6 piquages) pour une intégration hors volume chauffé avec conduits circulaires isolés et le caisson circulaire isolé en PPE (7 piquages) pour une intégration hors volume chauffé avec conduits circulaires isolés.

  • 4 Groupe de ventilation double flux

    Equipé d'un échangeur haut rendement, qui récupère les calories de l’air extrait (possibilité d'utiliser le by-pass automatique pour rafraichir le logement en été) et d'un moteur micro-watt qui assure l’insufflation de l’air neuf et l’extraction de l’air vicié, tout en limitant la consommation d’énergie.

  • 5 Bouche d'insufflation

    Elle diffuse l’air dans les chambres et le séjour, s'installation au mur ou au plafond. Le jet d’air peut être orienté pour davantage de confort. chauffé.

  • 6 Bouche d'extraction

    Les bouches d'extraction extraient l'air dans les sanitaires (salle de bain et WC) et la cuisine.
    Elles peuvent être autoréglable, fonctionne à débit d'air constant, ou hygroréglable, adapte son débit au taux d'humidité de la pièce. Le système hygroré

  • 7 Sortie de toit

    Rejet de l'air vicié en toiture.