Les raccordements électriques

Le fonctionnement de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est permanent. Il ne doit pas être contrôlé par un interrupteur général. La liaison électrique est donc directe depuis le tableau de répartition général de la maison. Elle est assurée par trois câbles (phase, neutre, terre) de 1,5 mm2 de section. Cette ligne est protégée par un dispositif de protection différentielle à haute sensibilité (30 milliampères).

 

Grande vitesse
L’installation de VMC comporte une survitesse pour la bouche de cuisine. Dans une VMC simple flux autoréglable, celle-ci est commandée par un interrupteur, lui-même relié au caisson d’extraction.
En rénovation, le câblage de cet interrupteur peut s’avérer difficile. Pour éviter ce problème, faites installer une VMC à commande par liaison radio (Sekoia radio). Son interrupteur, sans fil, s’installe facilement et sans câblage.

  • Pour une VMC double flux, l’interrupteur commande les deux vitesses de fonctionnement ainsi qu’une fonction « boost » pour assurer une surventilation dans toute la maison. D’autre part, un voyant présent sur cet interrupteur indique lorsqu’il faut remplacer les filtres.
  • Les installations en Températion® sont contrôlées par un module de commande complet.

 

Piles
Certaines bouches d’évacuation fonctionnent sur piles. C’est le cas en VMC simple flux hygroréglable, pour les bouches de la cuisine et des WC. Cette pile doit être remplacée régulièrement, tous les deux ans en moyenne. Lorsqu’elle est usée, la bouche WC n’émet plus le petit « clac » qui caractérise l’activation du débit de pointe. En cuisine, il n’est plus possible de déclencher la grande vitesse.