Améliorer la qualité d’air et le confort thermique des bâtiments

Qualité d'air intérieur - 2

La pollution de votre habitat est quotidienne !

L'air intérieur, alors que nous nous croyons protégés, est 2 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur. Or, nous passons 60 à 90% de notre temps à l'intérieur.

Toutes les pollutions de l’air intérieur ne sont pas visibles et peuvent avoir des origines bien différentes.

Pollutions dues à l’activité humaine à l’intérieur :

  • Cuisson, tabac, bricolage, véhicules
  • Produits d’entretien, de parfums d’intérieur
  • Odeurs corporelles, transpiration
  • Humidité / vapeur d’eau (douche, cuisine, linge qui sèche ou notre respiration)

Une famille de 4 personnes produit en moyenne 12L de vapeur d’eau / jour !

Pollutions dues à l’équipement des locaux :

  • Bois collé dans l’ameublement
  • Peintures, vernis, colles,
  • Revêtement des sols, murs et plafonds, isolation
  • Chaudières, cheminées, poêles mal entretenus
  • Stockage de déchets

Pollutions de l’air extérieur :

  • Les gaz d’échappement,
  • Les activités industrielles ou agricoles à proximité,
  • Ou encore les pollens, bactéries et particules fines PM2.5 présents dans l’air extérieur

Ces pollutions peuvent avoir des conséquences immédiates sur notre santé :

Risque de gêne olfactive, d’irritations oculaires, de maux de tête, d’irritations respiratoires, de rhinites, d’asthme, d’allergies, de dermatites…

Et sur les bâtiments eux-mêmes :

Risque de moisissures, d’inconfort, de dégradation du bâti…

Ce qui entraine inévitablement des conséquences économiques au niveau de la prise en charge des soins mais également pour la remise en état du bâti.