Menu Professionnels
Le spécialiste de votre air intérieur et du confort thermique

Asthme et allergies respiratoires : bien choisir votre système de ventilation

L’air intérieur que l’on respire peut provoquer de l’asthme et des allergies. Les personnes concernées vont alors éprouver des difficultés à respirer, développer des éternuements à répétition, etc. Ceci, à cause de la présence de polluants dans la maison, tels que les acariens, les poils d’animaux, la moisissure, les composés volatils organiques (COV), les particules fines qui entrent dans les habitations et aggravent les symptômes d’allergie, etc.

Pour préserver la santé de toute la famille, à commencer par celle des plus fragiles comme les enfants, l’installation d’un système de ventilation performant est essentiel : cela permet de renouveler et de purifier l’air efficacement. Les risques d’allergie respiratoire sont ainsi réduits de façon importante. La ventilation est la clé pour un air sain dans un logement.

 

Quelle VMC pour réduire les risques d’asthme et d’allergie respiratoire ?

Pour une maison véritablement saine,  il est impératif que l’air circule. Ventiler un habitat et donc en premier lieu ouvrir les fenêtres au moins 10 minutes par jour même en hiver, permet de réduire le taux d’humidité et ainsi, le risque d’allergie due à la moisissure. Cela permet aussi d’évacuer les polluants provenant des peintures et des  produits ménagers notamment.

Pour encore plus d’efficacité dans le traitement de l’air intérieur, un système de ventilation performant fera toute la différence ! De plus, il y a à la clé des économies d’énergie et donc une réduction de la facture de chauffage, ce qui n’est pas négligeable. Deux types de ventilation sont particulièrement conseillés pour prévenir les allergies liées à la moisissure notamment, ainsi qu’aux autres allergènes :

 

  • la VMC simple flux hygroréglable : cette ventilation évacue l’humidité, ainsi que l’air pollué de gaz carbonique et de pollens. Elle fait entrer de l’air frais par ailleurs. Mais pas seulement. Ce dispositif adapte son débit au taux d’humidité ou à la présence d’occupants. Ceci, pour un fonctionnement au plus près des besoins. En cas d’absence de personnes dans un logement, la VMC simple flux hygroréglable réduit son débit au minimum, ce qui limite les déperditions de chaleur inutiles. Car en effet, il faut noter qu’en hiver, c’est notamment par la ventilation de l’habitation que la chaleur s’échappe. En outre, avec ce système de VMC idéal contre les allergies causées par la moisissure, la modulation du débit se fait pièce par pièce
  • Les allergies peuvent être compliquées à gérer, surtout au quotidien. Afin de purifier votre intérieur et ainsi réduire les risques d’allergies, découvrez l’EasyHOME® PureAI.
  • La VMC double flux : ce système intelligent de ventilation va encore plus loin. Il préchauffe l’air entrant en hiver et peut aussi le rafraîchir en été dans un dispositif centralisé, via un échangeur de chaleur, assurant ainsi un confort thermique aux habitants. Cette VMC filtre également les pollens et autres particules fines provenant de l’air extérieur entrant dans la maison. Enfin, l’air intérieur pollué est extrait, permettant de dégager les COV, ainsi que l’humidité. Il est tout à fait possible d’installer un système de purification de l’air décentralisé en rénovation, car il est intégré pièce par pièce. Il s’agit d’un équipement incontournable pour toutes les personnes sujettes aux allergies respiratoires.

 

Bien entretenir sa ventilation face aux allergies à la moisissure ou aux pollens

Pour une efficacité optimale, il est essentiel de bien entretenir sa ventilation. Les filtres notamment, doivent être régulièrement changés. Sinon, ils seront moins performants dans la lutte contre les allergies respiratoires. Surtout, il est indispensable de veiller à ce que les entrées et sorties d’air ne soient pas bouchées ou cachées, particulièrement dans les pièces humides, telles que la salle de bain ou la cuisine.

Il faut aussi dépoussiérer les entrées d’air tous les 3 mois environ et nettoyer les bouches d’extraction tous les 6 mois. Enfin, un professionnel doit effectuer un entretien global du système de ventilation environ tous les 2 ans.

2018 © Aldes – The healthyliving company, All rights reserved - Mentions légales - Politique de confidentialité

Création site : agence web Alteo Lyon